Bénéficier durablement d’une compétence essentielle

le Temps Partagé vu par Ducaroy Grange

Comment une PME peut-elle bénéficier d’une compétence indispensable quand elle n’est pas en capacité de proposer un poste à temps plein ? Pour une mission d’assistanat administratif quelques heures par semaine, Nathalie Boutet, Présidente de Ducaroy Grange, a trouvé la réponse dans le Temps Partagé.

Voici quelques extraits de son témoignage lors de la Matinale Entreprises sur le Temps Partagé organisée le 13 octobre 2021 par le Réseau Aparté, SIRAC, Kairos et CTP69 :

Temps Partagé Réunion

• Le Temps Partagé dans le contexte d’une réorganisation de fonctions

« Ducaroy Grange (12 salariés) est une entreprise du patrimoine vivant qui fabrique des maquettes, des dispositifs manipulatoires, des sculptures et des décors pour l’architecture, l’industrie et les milieux culturels.

Nous avions une assistante qui faisait des missions très variées : de l’administratif, de la communication, du commercial. Quand elle a changé de poste, un maquettiste a eu envie de prendre en charge cette partie commerciale en mi-temps de son travail à l’atelier. Par contre, cette personne n’avait pas envie de prendre en main la partie administrative. Je me suis donc retrouvée avec un budget de temps de travail qui représentait 2 demi-journées par semaine et je me suis tournée vers l’intérim, avec la contrainte juridique qu’un temps partiel n’est pas censé faire 7 heures par semaine.

En intérim, nous avons eu énormément de difficultés à trouver des candidats, car 7 heures par semaine cela n’intéresse personne. Les seuls candidats que j’ai eus étaient des étudiants. Mon besoin était dans la durée, donc tout recommencer, tous les ans, avec un nouvel étudiant, ne me plaisait pas énormément en termes de management et cela me posait de vrais problèmes en termes de confidentialité, un élément important dans notre métier.

Par les voies de recrutement usuelles, je n’avais pas de solution. Je n’avais ni le budget ni la charge de travail pour occuper quelqu’un à temps plein. SIRAC, en offrant la possibilité de compléter ce temps [ndr : par d’autres missions dans d’autres entreprises], de ne pas précariser cette personne, a pu me trouver une solution*. »

• Les bénéfices pour une PME d’une ressource en Temps Partagé

« Quand on est une PME, on n’a pas des budgets illimités. Quand j’échange avec d’autres entrepreneurs, il ressort que souvent on ne recrute que lorsqu’on peut occuper un temps plein, et toute la période de transition est une galère totale. Souvent, c’est le dirigeant qui prend tout en charge, c’est l’horreur sur beaucoup de sujets, et ce n’est pas une bonne solution.

Le Temps Partagé permet d’assurer une montée en charge ou d’assurer dans la durée quelque chose qui ne fera jamais plus qu’un temps limité. »

• Le Temps Partagé : une intervention qui s’adapte au besoin de l’entreprise et au rythme du collaborateur

« Aujourd’hui le contrat est de 12,5 heures / semaine. La personne travaille 2,5 heures / jour, tous les après-midis. Il y a un équilibre entre la charge de travail et ce que je peux financer. En termes d’organisation, pour de l’assistanat, il était intéressant que tout ne soit pas regroupé sur une journée, et la définition des horaires s’est faite en concertation avec la salariée.

Quand on est sur de très petits contrats, on doit être souple en tant qu’employeur. Vous ne pouvez pas dire à quelqu’un « vous allez faire 12,5 heures par semaine, par contre je ne vais vous mettre que des horaires où vous allez devoir faire garder vos enfants ». Il faut être cohérents et dans une logique de dialogue et voir comment cela peut s’articuler pour que la personne soit bien. Je sais que je n’offre pas un temps plein, que je ne suis pas en capacité de le faire, et que cela peut être difficile pour la personne. Moi je n’aurais pas le temps de lui trouver un autre job, mais avec SIRAC, elle peut compléter son temps de travail si elle le souhaite*. »

* Le Réseau Aparté, Kairos, CTP69 et SIRAC sont acteurs du Temps Partagé sur la région lyonnaise. Chacun fonctionne de manière différente. SIRAC recrute en CDI des salariés qui sont mis à disposition des entreprises. Mais l’intervenant en Temps Partagé peut aussi être un entrepreneur indépendant, comme les membres du Réseau Aparté, qui signe directement un contrat de prestation avec l’entreprise.

Besoin d'en savoir plus ? Discutons-en !

Contactez-nous ou contactez directement Joëlle sur son site.

©2022 Aparté - Osez le temps partagé - Tous droits réservés / Charte, Mentions Légales & Politique de confidentialité

Nous contacter

Si vous avez des questions à propos d'Aparté, n'hésitez pas à nous les soumettre.

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account